express

13 février 2005

Mobiles, et cancer de la bitte

L'évolution de l'utilisation des téléphones portables est franchement sidérante:

Il y a quelques années, quand les téléphones portables sont arrivés (je ne parle pas du bi-bop, car il y aurait matière à écrire un livre), ils ont été perçus comme un objet de convoitise, car réservés à ceux qui avaient des pépettes... Alors forcément, "ceux qui avaient des pépettes" faisaient en sorte qu'on les voit bien en train de téléphoner. Le téléphone était gros, il suffisait de parler bien fort pour attirer l'attention, de rouler en voiture avec le téléphone à l'oreille coté fenêtre, ou encore de faire appeler un copain sur son portable quand on était au restaurant (les sonneries de l'époque était plutôt violentes et le vibreur inexistant).

Puis, petit à petit le téléphone mobile s'est démocratisé. Dans un premier temps, tout le monde a commencé à afficher son téléphone partout, en tout lieux, tout le temps, à appeler, se faire appeler, en voiture, en train, au restaurant, chez sois, chez des amis, chez des potes, au lit, etc...

L'attitude du "excusez moi je prend un appel", s'est transformé en "une seconde", puis s'est privé de transition. Il est devenu de moins en moins rare de discuter avec quelqu'un puis de voir la personne sortir son portable et dire "allo", tout en vous invitant à continuer votre conversation.

Enfin, l'image du portable s'est dégradée: interdiction de conduire en téléphonant d'une part, d'autre part l'antenne près du cerveau pourrait peut être causer des cancers.... Et là les génies du marketing sont arrivés avec "LE KIT PIETON".

La solution miracle à tous les problèmes:

1/ Vous avez peur du cancer, aucun problème, le kit piéton vous permet d'éloigner l'antenne de votre tête

2/ Vous voulez continuer à téléphoner en voiture, aucun problème, le kit piéton vous permet de téléphoner les mains sur le volant

3/ Vous voulez continuer de recevoir vos appels tout le temps, aucun problème, le kit piéton vous permet de téléphoner même pendant l'amour (le mode vibreur est fortement conseillé en usage alternatif)

Bref, désormais on téléphone n'importe où, tout le temps, n'importe quand. Les premiers "kitté piétons" laissaient le téléphone dans la poche, mode vibreur, décrochage automatique et oreillette en place. Résultat, il n'est pas rare de discuter avec une personne et sentir la conversation tout d'un coup "déraper": c'est l'effet kit piéton: elle a reçu un appel, continue de vous fixer du regard, et répond à son interlocuteur.

Alors la parade c'est devenu: Le téléphone objet/bijou, couplé avec le "kittage piéton" et le mode vibreur: Le téléphone se porte autour du cou, bien visible, très visible, avec plein de couleur quand il sonne ou quand on appelle.. Ca scintille de partout, impossible pour la personne en face de ne pas savoir que vous n'êtes plus disponible pour continuer la conversation... Mais bon, ça ne suffisait pas encore.

Le téléphone autour du cou à été repris par les loulous de balieue, avec leurs joggings et tout le tremblement qui va avec. Pour les Bobos parisiens, ça ne suffisait toujours pas. Il fallait marquer la différence.

Donc est arrivé le téléphone / Pocket PC / kitté piéton / Mode Vibreur.... Mais là se pose un autre problème: Il faut de nouveau montrer l'objet, pour bien afficher son statut social ! Alors qu'est ce que fait le Bobo parisien: IL TIENT SON TELEPHONE A LA MAIN !!!!! avec toujours le kittage piéton. Ce qui fait que dans le train, le métro, etc ou le bobo parisien se trouve en situation assise, le téléphone se retrouve régulièrement au niveau du bassin....

A quand le cancer de la bitte ou des ovaires causé par le téléphone ? 

Posté par express à 11:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]


22 janvier 2005

Alors là je dis NON !

Voilà l'objet du délit visible sur http://cgi.ebay.fr/ws/eBayISAPI.dll?ViewItem&category=55781&item=3953273294&rd=1#ebayphotohosting 

(dépéchez vous il ne reste que 3 jours avant la vente)

Alors là je dis "NON"... J'ai supporté cette dictature de pseudo mode tout l'hiver, j'ai regardé des femmes s'enlaidires avec ces "objets". J'ai vu des femmes en tailleur porter ces horreures, j'ai vu des femmes de plus de 100 kg en caleçon léopard avec ces boots ROSES, j'ai supporté ces étudiantes BCBG avec ces horreures aux pieds, j'ai encaissé le choc de voir ma tante en acheter (ceci dit entre ça et ses santiags avec les rebords en moumouttes, je me demande ce qui est le pire). En clair j'ai vu de superbes femmes s'enlaidir a cause de ce truc, et j'ai vu d'autres femmes qui n'avaient pas besoin de ça "en plus" pour agraver leurs cas !

Alors maintenant, au nom de tous ceux qui ont un minimum de respect pour l'esthétisme, je dis "STOP" ! Arrêtons là ce massacre culturel, débarrassons nous de ces immondices qui ont enlaidis notre hiver 2004/2005 !!! NE LES VENDEZ PAS D'OCCASION !!!!

Brûlez les, faites en des allumes feu pour votre cheminée, offrez les à votre chien, faites un cadeau à votre belle mère pour ranger ses lunettes, mais de grâces, détournez ces machins (trucs bidules) de leur fonction initiale: ENLAIDIR LA PLANETE !!!!!!!!!

Je ne sais pas qui a commis cette infamie. De quel esprit dérangé à pu sortir cette immondice imposée à la gente féminine ? L'être humain a déjà inventé les charentaises, mais a eu un soupçon de dignité en en faisant un objet d'Intérieur !!! Le type qui a inventé ces boots a en réalité créé l'arme ultime à la reproduction de l'espèce humaine: LES CHARENTAISES DE RANDONNEE !!!!!!!!!!!!!!!!! Reste plus qu'a mettre la vervaine en canette et à la vendre dans les distributeurs de boissons !!!

En réalité c'est pire que ça: C'est entre la charentaise et la boots indienne !! Non seulement le type à inventé la charentaise de randonnée, mais en plus il a trouvé le moyen d'insulter la mémoire d'un peuple indien ! Moi je dit qu'il faut trouver le responsable (si si, ils ne s'y sont pas mis à plusieurs pour trouver ça: ça ne peut venir que d'un seul esprit dérangé), et livrons le à un tribunal populaire indien !!! S'il s'en sort à peu près en entier, je propose de couler du béton frais dans une paire de ces fameuses boots, et de le laisser prendre dedans...

Toutes les punitions les plus sadiques sont bien entendu acceptées dans les commentaires de ce post !!!

Posté par express à 08:32 - Commentaires [3] - Permalien [#]

21 janvier 2005

Télé, Libération sexuelle, Franky & Johny détonnateur et the practice

Toujours la crève, impossible de dormir... Je viens de rédiger un post assassin sur les boots d'indien toutes moches qu'on a vu cet hiver. Je l'ai antidaté à la date de demain 8H30, on verra s'il fait bien son apparition.

Sinon rien à signaler: visite du toubib ce matin. Bonne nouvelle c'est pas la grippe, mauvaise nouvelle: meme si c'est plus court (genre 4 ou 5 jours), les symptomes sont les mêmes... Donc je marche au radar, j'ai posé 3 jours de congés, j'essaye d'éviter les escalier à monter et descendre (pas facile avec une baraque à 3 niveaux), et j'essaye de tenir le coup pour tout le reste de la famille, vu qu'il semblerait que ce soit moi encore le plus vaillant !!

Bref, et me voilà scotché devant l'écran ce soir, parceque je sais pas quoi faire d'autre... Je viens de me re-regarder Frankie & Johnny (qui vient de passer sur Cine Emotion je crois)... Al Pachino et Michele Pfeiffer dans ce qui est à mon avis un de leur plus grand role de composition... J'ai vu ce film pour le premiere fois il y a un bon moment (genre 10 ans par exemple), et je crois que je n'ai jamais vu l'histoire d'un couple racontée et interprétée de maniere si personnelle, si vrai.... Un des rare film où les personnages n'ont pas forcément le mot juste au bon moment, parsemé d'acte manqués, de maladresses mais avec un seul fil conducteur: la sincérité des sentiments....... Je crois que je pourrais en parler des heures. J'ai vu ce film je ne sais combien de fois ... Dans des moments de grande solitudes, dans des moment de joies, j'ai parfois voulu le faire partager avec une personne avec qui j'étais.... Seule ma femme a su l'apprécier (ça n'a pas été un critère de sélection :) elle a vu ce film quelques années apres que nous nous sommes rencontrés).... Enfin bon, comme quoi tout est possible. De deux destins blessés peut émerger une véritable histoire.

Voilà, sinon juste avant, j'ai vu The practice sur Jimmy... Je reste accros à cette série meme si parfois je trouve que l'acteur principal en fait des caisses dans le registre larmoyant... Disons que si je suis accros à la série, c'est que pour le moment je ne vois pas tres bien où elle veut nous mener !!

Et auparavant ça a été Le Detonateur (Y a til un flic pour sauver la reine, Y a t il un pilote dans l'avion , etc etc)... Ouais je sais, mais bon, j'étais crevé, il me fallait un truc qui me fasse pas mal à la tête. à 40 de fievre, c'est juste ce qu'il faut pour ne pas porter mes neurones à ébulition... Sinon j'ai faillit regarder un documentaire / film sur la libération sexuelle au états unis dans les années 70...

Bon le documentaire a été fait en 74... Ca partait bien avec la mise en parallele de tout l'aspect "amour libre" et un passage par une prison ou plusieurs "jeunes" on été incarcérés pour le motif de "viol" avec des peines de 20 à 40 ans des prison pour les noirs, et 8 à 20 pour les blancs.. Pouir certains visiblement c'était justifié, pour d'autre c'était litigieux... Visiblement le reportage voulait faire le parallele entre l'exhubérance sexuelle des années 70 et la frustration des années 60 et montrer que cela à induit une perte de repère de cette génération entre le possible, et le refus... Le tabou ayant été proscrit, les barrières morales abattues, la loie se trouve du coup en porte à faux au milieux de ce mouvement et tranche parfois à vif.....

Bref l'idée était bonne, mais par contre ça a vité dérivé dans le glauque, en passant par exemple par un salon de coiffure de foufounne (avec un plan non stop de 6 à 8 mn sur le suivi de la "coupe" - a noter la performance des "coiffeurs" car tout fait au ciseau et rasoir à main, du grand art), à une société d'organisation d'orgies (préparation de repas et buffet "orgiaques" en vu de sustenter les participants sexuels), ... Bon j'ai zappé et suis revenu ensuite à la fin apres "le détonnateur"... Là par contre je suis tombé sur un type qui faisait des photos superbes de nus dont les corps avaient été argentés... LA photo était ensuite retravaillée, et visiblement il lançait une expérience en pleine nature... Une opposition oraganique / industriel tres tres esthétique ! ... Mais bon, du coup j'ai pas franchement vu le lien avec le reportage... Ca n'était que de la pose de modele nu, sauf que parfois certaines poses étaient un peu provocantes.. Et alors un final que j'ai beaucoup aimé, ou le caméraman / reporter (qu'on ne voit donc jamais) , s'adresse à des personnes d'une cinquanaine d'années à 70 ans et demande "vous êtes mariés ? - oui - Vous êtes heureux - oui - Et pourquoi ?"... Des réponses les plus touchantes les unes que les autres.... Bon c'était un peu confu (j'aurai sans doute du suivre du début à la fin, mais bon trop glauque parfois pour ce soir), mais ça montre bien ce qu'il s'est passé à l'époque: Ils ont voulu voir jusqu'où ils pouvaient aller avant qu'on les arrête, et se sont trouvé surpris eux même car personne n'était préparé à les arrêter... Du coup ils ont franchis les frontieres dans tous les sens à la fois, aussi bien sur l'art, la libération sexuelle, la litérature, le mode de vie,les drogues,  le schémat famililal.. Etc.... Heureusement qu'ils l'ont fait d'ailleurs... Quel dommage qu'on se soit arrêté :)

Bon sinon je viens de tomber sur John Lennon : Accoustic... Visiblement un disque qui ne devait sortir qu'au Japon pour couper l'herbe sous le pieds des pirates en herbes... Du coup il sort ici en CD, réunion fabuleuse de titres joués à la guitard sèche par Lennon, avec le fameux Imagine et surtout Working Class Hero... Bon je suis pas un Grand Fan de Lennon (attention me tirez pas dessus !) ... C'est indéniable ce qu'ils ont apportés à la musique, c'est formidable. J'ai été voir Paul Mc Cartney à ses deux derniers concerts (Bercy et Stade de France), mais simplement je suis pas un collectionneur à qui il faut impérativement l'album introuvable spécial import japon !!! Voilà... Par contre ma femme oui , alors je vais peut être lui offrir... Moi j'ai tendance à penser que s'il ne fallait écouter qu'un seul album des Beatles, ce serait l'album Revolver... C'est pas franchement une synthese de ce qu'ils ont fait, mais c'est plutot une sorte de pic. A vrais dire, je vois meme pas trop comment ils auraient pu aller plus loin qu'avec la spirale de Srgt Pepper ! Enfin bon, donc je pense que je m'en vais commander ça pour elle avant d'aller me coucher...

Posté par express à 02:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 janvier 2005

Ah encore une fois, j'ai oublié

Ah si, encore une fois, j'ai oublié un détail dont personne n'en a rien à  fouttre mis à part moi, mais vu que c'est mon blog, je fais ce que je veux:

Ma bécanne vient enfin d'être assurée chez un VRAI assureur pour moitié moins cher qu'avant ! Donc cela me permet (permettra) d'avoir les moyens de rouler toute l'année... ! Donc à partir de Février, date de mon nouveau contrat : BOOOOOOOOOOOOOORN TO BE WIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIILD !!!

J'ai un peu été aigris de n'utiliser cette bécanne que de mars à octobre !!! Surtout vu le mal que je me suis donné pour avoir ce permis de fou !

Posté par express à 01:11 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Lettre à Laurinette

Encore une fois de retour... J'ai reçu un mail de Laurinette (désolé, ne trouvant pas de liens sur ton blog vers ton email, j'ai supposé que tu voulais garder l'anonymat, donc pas de lien... Je corrigerai ça à ta demande)... Elle me demandait ce que je devenais...

J'ai répondu "pleins de projets en cours, c'est pour ça que je suis pas trop présent sur le blog"... Et bien, Laurinette, j'ai mentis... Enfin pas vraiment... J'étais sincère quand je l'ai dit, mais en réalité je me suis menti à moi même... Je rentre simplement dans ma période hivernale, et les mois de novembre à février sont particulièrement durs pour moi. Je me plonge dans une sorte d'apathie (merci le correcteur orthographique de Word) qui me grignote mes mois d'hivers.... Ces mois froids où j'ai mal au dos, aux genoux ... non je ne suis pas un vieux croûton !!!! Même à 10 ans j'ai toujours souffert du froid. Je suis un paradoxe: je suis un gars du nord qui ne supporte pas le froid... Je suis fait pour vivre au chaud, où mes cellules grises s'étirent au soleil, se bousculent sous l'effet de la chaleur !!!

Alors non Laurinette, je ne suis plus très actif sur ce blog... Mais je continue à le faire vivre juste ce qu'il faut... Il est dans un coin de ma tête, et parfois au boulot, j'ai comme une envie de décharger mon trop plein de pensées... Et puis je visualise l'effort d'ouvrir la fenêtre du navigateur sur ce micro poussif, rentrer le login, le mot de passe... Ouvrir une autre fenêtre, pour le cas ou le chef rentre sur le plateau, se concentrer sur ce qu'on écrit, être interrompu quinze fois par le téléphone, le collègue qui entre, l'autre qui pose une question.... Alors je me dis "plus tard"... Et de plus tard en plus tard, les semaines passent, puis les mois.... Et d'un coup un sursaut!!!

Non Laurette, je ne suis pas un fainéant... Toi qui a pris le temps de te présenter à moi, je te dois la vérité: je suis un fumiste de l'effort, un renégat du travail. Je voudrais un logiciel qui puisse prendre en dictée ce que je pense, sans effort. Je suis le partisan d'un bloc note mémoriel. J'ai toujours pensé que je perdais mon temps au travail, quel qu'il soit. Je ne comprend pas le dogme "le travail c'est la santé", mais j'adhère à "il faut savoir ménager sa peine".... Enfin du moins pendant l'hiver

En tout cas merci Laurinette de m'avoir permis d'être honnête avec moi-même... Enchanté d'avoir fait ta connaissance, et effectivement, en ce qui concerne ton métier "on dirait pas", comme tu le dis si bien :) (génial, on se fait déjà des "private jokes")

 

Posté par express à 00:38 - Commentaires [3] - Permalien [#]


10 décembre 2004

Réunion à la con

Réunion à la con, pas envie de bosser. Je fais le plein de questions existentielles en ce moment durant les réunions. Le travail passe très largement au second plan... Aucun intérêt. Je suis à des années lumières de ce que pensent mes collègues, ils sont a des milliards d'années de mon mode de fonctionnement.

Les rapports en profondeurs me manquent. J'aimais bien bosser avant avec les copains, même si on gagnait mal notre vie. C'était sympa, et puis si un de nous s'arrêtait pour dire "tu trouve pas que il y en a marre de ces gens qui font semblant d'être quelqu'un d'autre", et bien pour sur forcément un de nous aurait dit "ouais, c'est sur".... Et pas le "ouais c'est sur" qui veut dire "putain on en a rien a foutre", mais plutot "je vois carrément ce que tu veux dire".

Le genre de vraies questions, du genre "tu crois que quelqu'un a déjà essayé de psychanaliser un peuple entier, comme ça d'un bloc ? Tu crois que ça arrêterait les guerres ?" ou "Et les guerres, tu crois que c'est dut à la misère sexuelle de nos dirigeants ?"...

Voilà... Sauf qu'ici si je commence à balancer des trucs pareil, ils vont me prendre pour un dingue ! J'ai déjà essayé, rien a en tirer. Soit ils vivent pour leur boulot, soit par  !!! Des fois je me dit que j'aurais préféré travailler comme vendeur dans un magasin, car à la limite dans le lot de gens que tu croise, fatalement si tu es attentif, tu finiras bien par tomber sur une étincelle de réflexion... Suffit juste d'être vigilant... 

Ou serveur, c'est pas mal ça pour les rapports humains....... Je sais pas en fait, mais là je suis coincé avec les même personnes, qui ont toutes les mêmes idées. Je rêvais de bosser à Paris, je suis en Banlieue... Quelque chose de morne tombe autour de la boite, un truc qui fait que personne n'a envie de sortir pour aller flaner dans les jardins alentours (il n'y en a pas de toute façon). Je n'ai plus aucun plaisir à rencontrer les gens du boulot, je les connais tous les 150 employés de la boite. Je connais leur prénom et pour les 3/4 je connais leurs névroses, leur défaut, leur tic... Je sais que tres peu me prends au sérieux, malgrés mes 30 ans passés,  du fait que je doit faire entre 20 et 25. L'arnaque ! Je suis rentré il y 4 ans en me disant que ce serait une bonne expérience. Finalement ça devient une prison: Un très bon salaire, des horaires super souples (l'impression de bosser à mi-temps), mais en contrepartie un boulot qui devient chiant !

La règle, c'est : tu peux avoir une super nana (ou mec selon le cas), un super boulot, un super appart, mais jamais les 3 en même temps.

Et puis à force j'ai l'impression que mes facultés intellectuelles se mettent en veille... Ca devient confortable de pas penser !!!! Et puis d'un coup on se réveille, sauf qu'on sait pas quoi faire 

V

Posté par express à 12:31 - Commentaires [4] - Permalien [#]

Ah si quand meme

Ah si quand même, pas non plus une mauvaise journée: une jeune femme s'est prit une porte en sortant du métro, elle s'est retourné en se marrant, j'ai rigolé avec elle.... Comme quoi un sourir ça fait du bien

Posté par express à 10:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Ca tourne pas rond

Coincé au milieu de tout ça… Depuis hier je me sens un peu étrange, comme si j'étais dans l'attente de quelque chose. Gêné aux entournures…. Et puis je suis en plein bilan de ma vie… Je suis en train de me demander si j'ai bien choisi ce qui était le mieux pour moi.

<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /> 

J'ai l'impression que ces 10 dernières années sont passées à une vitesse fulgurante : un soir j'étais étudiant en fac, et le lendemain je me retrouve à bosser dans l'informatique. Au milieu une « breve » liaison glauque avec C. qui a durée 5 ans et qui a été la raison de mon abandon de mes études……. Enfin pas tout a fait, mais disons le déclencheur. Quand on s'est séparés j'ai été pris d'un gigantesque raz le bol, d'une envie d'aller voir ailleurs si l'herbe était plus verte. Et au final, c'est la trouille qui m'a paralysé…. Qui a quitté qui ? Au fond j'en sais rien. Je sais que notre histoire a commencée à partir en vrille au bout de deux ans, puis à devenir franchement glauque au bout de quatre. La cinquième année j'ai décidé de faire une pause dans mes études (elle travaillait depuis le début de notre relation) en me disant que j'allais me trouver un job et continuer par correspondance.

Au fond je cherchais une excuse pour abandonner quelque chose, à défaut de ne pas pouvoir mettre un terme à notre relation… Alors j'ai continué à me bercer d'illusion, j'ai trouvé un job de commercial dans lequel j'étais franchement nul, j'ai été chercher un dossier pour le CNED que je n'ai jamais remplis

Et puis on a continué à avoir une histoire glauque pendant une année… Et puis un soir, une engueulade de trop au téléphone, un silence trop long, suivit du même discours

Moi : « qu'est ce qu'il y a ?

Elle : - Rien

Moi : Vas y, tu es fâchée, dis moi ce qu'il y a

Elle : Rien

Moi : Je te connais, vas y crache le morceau

Elle ; Rien je te dis »

Alors comme il n'y avait rien, j'ai dit « a tout à l'heure » et je suis jamais rentré… Elle n'a jamais essayé de me joindre, du moins pas dans les 3 mois qui ont suivit…. Et puis de toute façon j'avais la certitude qu'elle avait plus ou moins quelqu'un d'autre, alors ça c'est terminé dans l'indifférence.

Je me suis mis à bosser pour passer à autre chose, et à force de passer à autre chose, je suis resté à bosser et à laisser tomber mes études pour de bon….

Maintenant je vis autre chose, quelque chose de bien, mais je ne peux pas m'empêcher de penser que ça ne suffit pas. J'ai un boulot qui paye bien, une femme qui m'aime et que j'aime sans condition, deux enfants, deux voitures, une moto, un chat, une maison avec un jardin… C'est bien, mais ça me suffit pas..

Quelque chose coince, le monde tourne pas rond ou alors c'est moi qui déconne. Avec l'age ceux que je connaissais, ceux que j'appréciais sont devenus superficiels, maniérés. C'est finis l'époque ou les potes passaient à l'improviste, parfois enjambant la fenêtre pour venir dire bonjour et repartir.

Maintenant ils appellent !!!! Ils prennent RDV, et nous on regarde si on est libre !!!!!!!! Et puis ils nous parlent des gosses…. MAIS MERDE PUTAIN DE CHIER !!! Quand est ce qu'on se tape une biture et qu'on refait le monde ? Quand est ce que tout le monde va arrêter de se comporter en putain d'adulte ?

 

Pour moi avoir une maison c'était l'occasion que ceux que j'aime passent et s'arrêtent un moment.... C'est ce qui s'est passé au début, et puis d'un coup ils se sont mis à devenir "Sérieux", et de plus en plus je me suis mis à entendre

"Ho mais faut que je te laisse, je bosse demain il est déja 2H00"

et puis c'est de venu la meme phrase, mais

"Il est déjà 1H00"

"Il est déjà minuit"

 

Et puis c'est "bah non ce soir je passe pas, tu sais, je bosse demain !"

 

 

Et merde !!! Qu'est ce qu'on en a à foutre d'arriver la tête dans le cul le lendemain si on a passé une bonne soirée ?! Et puis finalement ça leur parait vachement inconcevable maintenant qu'ils ont femme et enfant d'aller se boire un verre ou un café en sortant du taf... Même plus 10 mn de libre, leur temps est régie par la vie de famille !!!!!!!!

 

Alors je suis pas un ados, je suis marié aussi, j'aime être chez moi avec mon épouse. Mais j'aime aussi voir des amis de temps en temps, j'aime bien discuter avec un pote le soir avant de rentrer, j'ai pas de honte à laisser de temps en temps mes gamins pendant 3 ou 4 jours pour partir en vadrouille avec ma femme et se retrouver "amants"... Tous ceux autour de moi des qu'ils ont une famille, ne vivent que par et pour leurs gosses !!!! Combien de fois j'ai entendu "ben non, déjà qu'on voit pas le petit dans la semaine, alors le week end on veut pas le laisser aux grands parents"

 

Avant c'était les gosses qui voulaient pas lacher leurs parents, maintenant c'est les parents qui sont devenus glue !!!! Est ce que ça fout la trouille à ce point de vivre par soi-même !????

Posté par express à 10:29 - Commentaires [3] - Permalien [#]

04 décembre 2004

Noel Noel

Ca y est, on a été acheter le Sapin ... LE SAPIN ! L'arnaque ce truc. 40 euros pour avoir le privilège d'avoir contribué à massacrer un arbre !!!! Ca me débecte ! Bon, promis, pour l'année prochaine je plante un sapin dans le jardin. Les gosses iront se chercher leurs cadeaux de noel dehors.... Et puis vu qu'on a pas de cheminée, c'est largement plus crédible. T'imagine le traumas ? LE PERE NOEL FRACTURE LA PORTE D'ENTREE TOUS LES SOIRS DE NOEL ?!!!!!! Bref, comme ça je rendrai service à mes gosses et à Gaïa !

Posté par express à 19:35 - Commentaires [1] - Permalien [#]

01 décembre 2004

Putain de Père Noël

Vu ce matin à la sortie du métro une affiche: un père noel assis sur une cheminée, un ordinateur portable sur les genoux. La légende: "Noos lui a installé l'ADSL en 24H"

Putain de Père Noël !

Posté par express à 11:20 - Commentaires [2] - Permalien [#]